Etrange pièce de théâtre... qui a fasciné Breton (il a consacré aux Détraquées plusieurs pages bien peu intelligentes dans Nadja). C'est d'ailleurs Breton qui a révélé, en 1956 que, sous le pseudonyme de Olaf, conseiller scientifique de Palau, se cachait Joseph Babinsky. Neurologue, Babinsky a décrit la folie circulaire et périodique dont Les Détraquées se fait l'écho.
L'histoire : une institutrice morphinomane, sujette à des crises de folie meurtrière et de perversion sexuelle, sévit dans un collège de jeunes filles bien sous tous rapports.
Comme dit le commissaire qui mène l'enquête : "Pervertis, invertis... c'est tout comme." Ben oui quoi, la lesbienne c'est forcément une sadique et une pédophile !!!

Le livre en pdf :
Palau__les_d_traqu_es