Voilà l'une des productions typiques de la littérature érotico-perverse des années 30 ! Très mal écrit, une intrigue lamentable ! des personnages inconsistants... bref, rien que du nul. Mais très révélateur de cette littérature qui se vendait bien (il n'y a qu'à se fier au titre racoleur...)
A mon avis, Lyette Bernard est un pseudo, le pseudo d'un écrivain homme : vraiment trop du côté de l'Andros pour être écrit par une femme !!!
Le virus de la perversion, c'est en Allemagne que l'héroïne, Fernande, l'a attrapé... Il est vrai que c'était la grande époque du Berlin gay lesbien... Le seul intérêt de ce bouquin est d'ailleurs d'être en prise avec la réalité, "une" réalité devrais-je dire : celle des riches méprisants pour le peuple, oisifs et couverts de "vices"...

A lire en pdf : Bernard_Lyette__La_femme_amant