Raucourt_pere_LachaiseFrançoise Raucourt (1756-1815), comédienne, en a fait couler de l'encre pour cause de vie dite scandaleuse ! Non seulement elle était comédienne, vouée aux gémonies par tous ses créanciers mais, de plus, revendiquait son lesbianisme. La biographie de Jean de Reuilly (pseudonyme de Henri Vial) est intéressante à plus d'un titre. D'abord parce qu'il décrit la vie d'une actrice de théâtre au XVIIIe siècle ; aussi parce que l'on en apprend beaucoup sur le cercle restreint des amies de La Raucourt, de Sophie Arnould, Jeanne Sourques, La Clairon et bien d'autres. Reuilly reproduit également une bonne partie de "l'Espion Anglais", cet ouvrage patriarcalement fantasmatique qui prend pour cible la Secte des Anandrynes, groupe lesbien dont la leader aurait été La Raucourt : rappelons que le mot "anandryne" qualifie une fleur sans pistil, donc sans organe mâle...
Quant à la sculpture insérée en illustration, elle est bien rare, puisque ce buste qui surmontait la tombe de la Raucourt au Père Lachaise a été volé...

A lire en pdf : Jean_de_Reuilly__Raucourt