Pourquoi Gellô est-elle si peu connue ? Ses poèmes pourtant valent largement ceux de Vivien... En tout cas, c'est un morceau rare que je vous propose là... L'ouvrage n'est même pas dans ma bibliothèque "physiquement"... A l'époque, j'avais dû aller le recopier à la Bibliothèque Mably de Bordeaux...  Gellô, j'adore !!! C'est l'ambiguïté androgyne suprême, l'exigence de la séduction qui vous accule, et qui vous scotche au mur de la backroom (c'est une image, n'est-ce pas !!!). Gellô, c'est la violence tant physique que cérébrale de l'un=deux... Bon, j'arrête ;-)))
Qui se cache sous le pseudonyme de Gellô ? Je ne le sais pas. En tout cas, la jeune fille du VIe (?) siècle qui a inspiré ce pseudonyme à la poète du XXe fut citée et chantée par Sappho : de cette jeune fille morte adolescente, la légende de Lesbos fait revenir le fantôme qui enlève les enfants...
Peut-être Nicole Albert (auteure de "Saphisme et Décadence") nous en dira-t-elle plus sur Gellô dans l'ouvrage sur Renée Vivien et ses alentours qu'elle prépare pour 2009 ? (Ouvrage que nous attendons avec une grande impatience...)

Lire en pdf :Gello__Harmonies_et_poemes