08 mai 2007

CATULLE MENDES, "Méphistophéla", 1890, Livres I, II & III

Méphistophéla : avec un nom pareil, l'héroïne ne peut qu'être sulfureuse. Et elle l'est bigrement... Tout y est : la fatalité, l'innocente / la perverse, le dégoût de soi, les milieux glauques, les drogues, l'argent (le sale et le propre) et, ô comble d'horreur, la tentation de l'inceste lesbien (mais ça, vous n'y aurez droit QUE si vous allez au bout du Livre III !). Le tout inséré dans une écriture bien Fin de siècle, avec néologismes à foison et descriptions baudelairiennes de la charogne. A noter que, dans Méphistophéla,... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]