04 mars 2008

Pauline Tarn, "Chansons pour mon ombre", 1907

Comment expliquer que, pour la première fois, Renée Vivien utilise son vrai nom : Pauline Tarn ?... Il est vrai que ces poèmes font le tour de ses obsessions  : Sapho, Violette Schillito,  Natalie Barney... et surtout, la mort. A lire en pdf : Tarn__Chansons_pour_mon_ombre
Posté par sabine huet à 17:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

01 mars 2008

Paule Riversdale, "Netsuké", Lemerre, 1904

Rappel : Paule Riversdale est l'un des pseudo de Renée Vivien. C'est en principe le nom qu'elle utilisait lorsqu'elle écrivait en collaboration avec Hélène de Zuylen. Mais, pour "Netsuké", le style est tellement celui de Vivien que j'ai du mal à croire que la Madame de Rothschild ait participé à sa rédaction... Les "netsuké" sont de petites figurines que les Japonais attachaient à la ceinture. " Les netsuké [explique Renée Vivien dans sa préface] sont ciselés dans l’ivoire ou le bois patiné comme du bronze.... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2008

Camille LEMERCIER d'ERM, "la Muse aux violettes", Sansot, 1910

Peut-être Monsieur Camille Lemercier d'Erm aurait-il mieux fait de s'en tenir à son dada habituel : la défense et illustration de la langue bretonne... Cela dit, il y a quelques jolies descriptions du cimetierre de Passy. Quant au reste, no comment. Que Navo !A lire en pdf : Lermercier_d_Erm__La_muse_aux_violettes
Posté par sabine huet à 20:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2008

Renée Vivien, l'Album de Sylvestre, Sansot, 1908

Ces quelques pensées et aphorismes attribués à de prétendus amis sont bien sûr de Renée Vivien...A lire en pdf : Vivien__l_Album_de_Silvestre
Posté par sabine huet à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2008

Henriette Willette, "Le Livre d'or de Renée Vivien", 1927

Rassemblés par Henriette Willette, de nombreux témoignages (des resucées pour plusieurs d'entre eux !) qui montrent en tout cas l'intérêt que portaient à Vivien quelques critiques littéraires zémérites et zéthéros...A noter une intéressante description du caveau de la poétesse en 1927, quelques détails sur son enterrement... Pour le reste, autant revenir à l'original : André Germain (ici-présent), l'avertissement de E. Sansot et l'introduction de Paul Flat à "Dans un coin de Violette" (ici présent également), Colette,... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2008

RACHILDE, "Monsieur Vénus, Flammarion, 1884 (édition de 1889 proposée ici).

Plus Queer que lesbien, ce roman de Rachilde ! En effet, on est vraiment dans le mélange des genres : la vénéneuse Raoule de Vénérande se veut homme et fait de l'homme qu'elle aime une femme... Mais, l'avez-vous remarqué : dans la littérature dite "décadante" (de Wilde à Péladan en passant par Huysmans ou Catulle-Mendès), les hommes se féminisent pour se rapprocher de la beauté de l'Androgyne Primordial(e) ; dans le même temps, la femme se masculinise et... se satanise ! Le schéma est incontournable, même lorsque l'auteur est une... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 07:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 février 2008

Renée Vivien, "Dans un coin de violettes", 1910. Recueil Posthume

Sans grand intérêt ce recueil posthume ? Pas sûr. On en a dit beaucoup de mal : bâclé, inachevé… Pourtant, Renée Vivien, si elle n'en a pas vu la publication, y a largement travaillé avec l'éditeur.  Donc, le malaise se passe ailleurs. Oserais-je donner mon point de vue ?! Et si Renée Vivien s'était lancée dans une autre écriture, loin de la stylistique Fin de Siècle ou Préraphaélite ? Et si Renée Vivien s'était essayé à une écriture d'orientation cubiste ? Oui, j'ai bien dit "cubiste" ! Après... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2008

Charles Moulié, Le tombeau de Renée Vivien, Sansot, 1910

Charles Moulié fut le secrétaire de Pierre Louÿs. Il a donc forcément bien connu le cercle de Renée Vivien et de Natalie Barney. Quelques poèmes sans génie pour raconter la vie et la mort de la poétesse. Chose troublante : Moulié semble confondre Natalie Barney et Violette Shillito ! En effet, dans l'un des poèmes, il évoque la mort de "Loreley". Et ça, ça ne colle pas ! En effet, "Loreley" a toujours été le "petit nom" que Vivien donnait à Natalie Barney, bien vivante en 1910 ! La seule qui soit morte... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 février 2008

TRYPHE, Cinq petits Dialogues Grecs, 1902

Oui mais si je vous dis qui est Tryphé, je me mets en faute... puisque cela voudra dire que je sais pertinemment que Tryphé n'est pas dans le domaine public!!! Je vous le dis quand même, et tant pis pour la "faute" !Tryphé, c'est Natalie Barney.Intéressants ces dialogues. Surtout parce qu'elle y développe ses idées sur l'amour, la religion ou les hommes...Le premier dialogue a dû bien faire souffrir Renée Vivien lors de la publication (voir sa lettre autographe [et débilitante!] à Natalie) !!! En effet, l'Amazone y prône... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2008

Lyette BERNARD, "La Femme amant. Lesbos en folie", Paris, R. Bourzac, 1933

Voilà l'une des productions typiques de la littérature érotico-perverse des années 30 ! Très mal écrit, une intrigue lamentable ! des personnages inconsistants... bref, rien que du nul. Mais très révélateur de cette littérature qui se vendait bien (il n'y a qu'à se fier au titre racoleur...)A mon avis, Lyette Bernard est un pseudo, le pseudo d'un écrivain homme : vraiment trop du côté de l'Andros pour être écrit par une femme !!! Le virus de la perversion, c'est en Allemagne que l'héroïne, Fernande, l'a attrapé... Il est vrai que... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]