03 décembre 2008

René Schwaeble, « Les détraquées de Paris. Etude de mœurs contemporaines ». Nouvelle Edition, Daragon libraire-éditeur, 1910

Avec Schwaeblé, on est toujours dans la mouvance Charcot : lesbienne=perverse. Mais, surtout, on est dans la mouvance commerciale de Pierre Louÿs : l’érotisme lesbien au prisme androcentré. Bref, la lesbienne ça fait vendre, et plus c’est hard, plus ça fait vendre. Schwaeblé, prolixe auteur de mœurs du début du XXe, sait y faire dans le genre commercial. Il est d’une telle évidence, pour lui, que 99 % des « Détraquées » sont lesbiennes. Autre caractéristique de ces détraquées, elles sont exhibitionnistes…... [Lire la suite]
Posté par sabine huet à 19:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]