Avec Schwaeblé, on est toujours dans la mouvance Charcot : lesbienne=perverse. Mais, surtout, on est dans la mouvance commerciale de Pierre Louÿs : l’érotisme lesbien au prisme androcentré. Bref, la lesbienne ça fait vendre, et plus c’est hard, plus ça fait vendre.

Schwaeblé, prolixe auteur de mœurs du début du XXe, sait y faire dans le genre commercial. Il est d’une telle évidence, pour lui, que 99 % des « Détraquées » sont lesbiennes. Autre caractéristique de ces détraquées, elles sont exhibitionnistes…  ce qui apporte du crédit à  son « enquête »  :   il  peut  ainsi prétendre avoir été invité dans tous les lieux politiquement incorrects de la capitale pour étudier des comportements déviants. Et nous y faire pénétrer avec lui.

« Les Détraquées de Paris » font partie de ma bibliothèque lesbo-queer ! (d’ailleurs, j’ai bien l’intention, un jour, de faire aussi un blog sur « les Introuvables Queer »…). En tout cas, on est bien dans la performance, dans le déjanté, le border-line… c’est immensément drôle quand on le prend au énième degré…

Anecdote : cette version de l’ouvrage est la nouvelle édition de 1910. Il y en eut une autre que j’ai failli pouvoir lire !!! En effet, est sortie une première édition illustrée… Un exemplaire de cette édition était censé se trouver dans le fonds franc-maçon de la Bnf (à Richelieu, section des manuscrits). On m’apporte l’ouvrage : quel n’est pas mon étonnement de découvrir que, sur les presque 300 pages, il n’y en avait plus qu’une quinzaine, pas une seule illustration, et la moitié des pages raturées !!! la censure maçonnique était passée par là, dirait-on !

Au sommaire des "Détraquées de Paris" :

Messes noires
Le culte de la femme – la femme en commun
Fumeries d’opium
Ethéromanes
Morphinomanes
Tatouées
Vampires
Maîtresses du diable
Les sanguinaires : combats d’animaux
Les sanguinaires : tortionnaires
Les sanguinaires : Mme Deibler
Les sanguinaires : combats de femmes
Les sanguinaires : bains de sang
Bains de lait
Maison spéciale
En maison
Maitresses d’assassins
Voyeuses
En public
En peau
Femmes et bêtes
Androgynes
Femmes et monstres
Pieds nus
Epilées
Homunculus
Ovariées
Chahut
Satanistes

A lire en pdf :Schwaeble_Les_Detraquees_de_Paris